QUAND PARTIR ET FÊTES EN BIRMANIE

Festival de Shwedagon en Birmanie

Pour que votre séjour en Birmanie soit des plus appréciables et des plus mémorables, il est recommandé de bien connaître les meilleures périodes pour y venir. Cependant, les différentes saisons offrent des paysages au couleur très variées selon la période de l’année ainsi que de nombreuses fêtes et festivals traditionnels en Birmanie qui ponctuent la vie quotidienne. Quand partir en Birmanie ? Toutes nos réponses ici pour choisir la meilleure période pour vos prochaines vacances.

Étant essentiellement tropical, le climat de la Birmanie se divise en trois saisons principales : une saison des pluies (de mai à octobre), une saison sèche et froide (de novembre à février), puis une saison chaude qui atteint généralement son paroxysme (de mars à avril).

De novembre à février, fête de Nouvel An Shan

C’est sans aucun doute la meilleure période pour partir en Birmanie grâce à sa fraîcheur. En cette période, la chaleur est bien moins torride et la saison des pluies est terminée. C’est pourquoi ce sera le moment parfait pour découvrir de multiples points d’intérêts des plaines : les pagodes de Mandalay, les temples de Bagan ou encore les bouddhas immenses de Pegu.

En addition, le Lac Inle avec sa grotte aux 8 000 bouddhas est un lieu exceptionnel à ne manquer sous aucun prétexte lors de votre séjour en Birmanie. Pour avoir l’opportunité de profiter pleinement de ce lieu innédite, il est préférable de choisir la période la plus fraîche, mais la moins pluvieuse de la Birmanie.

Non seulement charmante par son climat agréable, la Birmanie possède aussi plusieurs fêtes qui attirent un bon nombre des visiteurs durant cette période.

–          Le 22 novembre : c’est le Nouvel An Shan, où ont lieu des célébrations musicales et artistiques (théâtres, danses, etc.) dans les monastères du vaste état du nord-est du pays.

–          À la pleine lune : Fête Nadaw – Célébrée par des festivals de Nats dans de nombreux endroits dans le pays. C’est à cette période, les croyances poussent à rendre hommages à ces esprits à la fois crains et vénérés.

–          4 Janvier : Jour de l’Indépendance – Les birmans célèbrent la fin de la colonisation anglaise, notamment par la fête du lac Kandgwgyi à Yangon, avec 7 jours festifs successifs.

–          Au cours du mois Janvier : Festival Manaw (état de Kachin) où les danses spirituelles et costumes traditionnels colorent la vie durant l’un des plus populaires festival de tout le pays.

–          Début janvier : Nouvel An Karen (état du Kayin, à Yangon et Mergui) – Ce deuxième plus important groupe ethnique célèbrent leur nouvel an qui est appelé également « nouvelle récolte ».

–          Février : Jour de l’Union. C’est l’unification des différents groupes ethniques donnant le nom d’Union Birmane en 1989. Durant les deux semaines précédant de l’évènement, le drapeau Birman est passé de ville en ville des différents groupes ethniques comme le symbole de l’unification.

Fête à Taunggyi en Birmanie

De mars à avril, festival de Shwedagon

En quête de la rencontre avec des riches traditions et coutumes des Birmans, rien de plus agréable que de faire un trek dans les montagnes birmans de Kyaukme, au Nord-est du pays, dans l’état de Shan. C’est dans cette région que se trouvent les fameuses « montagnes de glace » de la Birmanie himalayenne, une véritable expédition car auxquelles on accède seulement via des circuits. Chaque déplacement est très long dans cette région du pays : on choisit donc la saison sèche pour éviter d’attendre les bus et autres moyens de transport sous la pluie, ce qui rendrait le voyage pénible.

Vous pouvez également vous rendre dans les régions montagneuses : c’est le seul endroit du pays dans lequel la chaleur est supportable à cette période ! Durant cette période, le trek est appréciable pour la découverte des cultures, du mode de vie des Birmans et un paysage étonnant car les températures sont agréables et propices aux balades en pleine air.

Malgré la chaleur plutôt incisive, la Birmanie durant cette période est bien émaillée avec des fêtes et festivales colorés tout au long du pays qui vous surprennent. C’est aussi la période de l’année où les Birmans prennent des vacances et se retrouvent en famille.

–          Jour de pleine lune : Festival de Shwedagon – La plus importante fête de cette chatoyant pagode.

–          Thingyan (fête de l’Eau et nouvel an Bouddhiste) – Évènement exceptionnel, probablement le plus attendu de l’année et le plus important du calendrier des festivals de Birmanie. L’eau coulera à flot dans les grandes villes et de nombreux villages afin de purifier et de se faire purifier par ces arrosages excessifs. Étant donné les températures en Birmanie en avril, vous verrez que ce n’est pas désagréable de se faire arroser ! Des danses traditionnelles, des concerts, et surtout des festivités familiales, à arroser tous ceux qui se trouvent dans la rue !

De mai à octobre, fête de Kason Nyung Ye

Il est certain que la pluie constamment dans cette période ne peut pas vous empêcher de faire une véritable expédition tout au long des rivières et des lacs de la Birmanie avec des bateaux de toutes tailles. La Birmanie vous séduira à coup sûr avec le charmant et séduisant de cette saison de pluie ! Vous naviguerez entre les maisons flottantes et serez envoûtés par cette balade, avant de partir dans la région de Kalaw avec ses herbes médicinales et son folklore local. Visiterez aussi la région frontalière et sa culture tribale en vous rendant à Kengtung et ses alentours où de nombreuses pagodes et les villages de montagne vous surprendront.

Cette période de l’année est également le moment où plusieurs fêtes Birmanes ont lieu, qui donne aux visiteurs des impressions splendides et ravissantes. Si vous avez la chance de vous trouver en Birmanie à cette époque de l’année, vous pourrez vous immerger dans la culture et la spiritualité des autochtones Birmans :

–          Début mai : Kason Nyung Ye – Fête de l’évolution, l’éveil et la mort de Bouddha. C’est une grande procession des bouddhistes se créé dans les pagodes et surtout vers l’arbre sacré.

–          Pleine lune de juin ou juillet : Carême bouddhique (Waso) – En l’honneur du premier sermon de Buddha. C’est le début de trois mois de retraite au monastère par les moines.

–          Pleine lune du mois d’octobre : Le Festival de la pagode Phaung Daw Oo au Lac Inle – Pendant 18 jours, le lac offre un spectacle encore plus fascinant que le reste de l’année. Des courses de rameurs debout, vêtus de costumes traditionnels de fête, ont lieu sur le lac.